CSP Pro » 20 ANS ATHENES » Les résumés

10/02/1993 - Le CSP vainqueur à Zagreb se qualifie pour les 1/4

tl_files/csp/2012 2013/20 ans/matchs 93/zagreb csp/news_zagrebcsp.JPGDevant 7000 croates acquis à la cause de leur Cibona, les casques bleus français (plus de 250 au total) se chargent de soutenir un CSP venu ni plus ni moins s'assurer sa place parmi le top 8 européen de la saison ! Les "frêres ennemis" Maljkovic et Zdovc étaient accueillis comme il se doit par la salle qui très vite pu voir les plans de Petrovic (le frêre). Radulovic et Maric, incertains tous les deux jusqu'au matin du match, sur les basques de Zdovc et Young, les deux limougeauds surlignés en rouge sur le tableau de jeu du technicien croate. A cette garde rapprochée Boja répondait par une sollicitation plus intense qu'à l'accoutumée de ses intérieurs. Butter, Bilba et Redden se relaient dessous et permettent à Young de prendre son temps pour entrer dans son match. La gâchette texane monte en puissance (19 points au final) alors que Jurij Zdovc, impeccable de sang froid, enchaînait les paniers à mi-distance et derrière l'arc. 21 points au final pour le slovène, meilleur marqueur du match, qui fera tourner en bourrique Mrsic et Nakic s'il vous plait, sur une action dont il a le secret.

Limoges en 1/4 !

Oubliée la déception et la désillusion de Badalone. Le CSP ne se laisse pas le temps de douter dans ce championnat d'Europe dont le prochain objectif est maintenant de s'assurer une des deux premières places de la poule. Il faudra pour cela battre Pesaro à Beaublanc la semaine prochaine. L'aventure continue...

04/02/1993 - Le coup d'arrêt face à Badalone

photo LE POPULAIRE

" Favoris mais prudents ". Le jeune meneur français du CSP Fred Forte ne voulait pas prendre à la légère la venue de Badalone, que son équipe avait dominé à l'aller 78-62. Boucler leur jeu rapide, contenir Villacampa, les frêres Jofresa... Dans les colonnes du Populaire du Centre le numéro 4 du CSP se méfie des espagnols... Hélas la suite lui donnera raison !

Vainqueurs logiques, les partenaires d'Harold Pressley, l'homme qui s'échauffait toujours avec... ses moufles (!), font déjouer les limougeauds, à côté de leurs pompes au grand désarroi d'un Beaublanc comble (6500 spectateurs) et fort bruyant. Malgré 30 points de Mike Young (avec 8 rebonds), un des seuls cerclistes "à surnager avec Forte et Redden" dira Boja en conférence de presse d'après match, jamais le CSP ne semble être en mesure de s'imposer. Thompson et Pressley montrent que la Joventut est bien une équipe avant tout offensive (la seule de la poule cette saison) que même l'habituelle défense de fer des jaunes et greants n'aura pu stopper ce soir. 73 points encaissés. Trop au regard de la maladresse aux tirs, des maladresses dans le jeu (ballons perdus, marcher) et du déséquilibre extérieur / intérieur qui a pénalisé les locaux toute la soirée. 


"Notre plus mauvais match"

Le coach serbe ne mâche pas ses mots, ses joueurs n'ont pas livré une prestation digne d'un prétendant aux 1/4 de finale. Le CSP a encore trois matchs à jouer pour s'assurer un avenir dans la compétition et une victoire à Zagreb la semaine prochaine s'avère quasi obligatoire pour ce CSP jamais à court de ressources...

28/01/93 Vittoria all'ultima secondo

photo LE POPULAIRE

8 jours après son match épique face au PAOK c'est une autre grosse formation européenne qui se dresse devant le CSP ce 28 janvier 1993. Danilovic, Binelli, Coldebella... le tout drivé par Ettore Messina excusez-du peu ! A l'aller les italiens l'ont emporté de 13 points à Beaublanc (76-63) mais pas d'excés de confiance dans les rangs de la Knorr, à l'image de Pedrag Danilovic pour qui Limoges "est la meilleure défense d'Europe, l'équipe la plus dure et possède en Michael Young un joueur redoutable".

7000 personnes dans une ambiance de feu, où le jeune Vérove lancé dans les cinq devait justement s'occuper de la star de Sarajevo, de Belgrade, drafté par les Warriors. Le début de match est serré et progressivement la défense des limougeauds fait la différence. Patients en attaque, les joueurs de Boja vont au bout de leurs actions et trouvent en Young leur habituel finisseur attitré. 36-34 à la pause, le coup est jouable pour le CSP. Les italiens souffrent face à l'abattage des limougeauds mais plusieurs pertes de balles des grenats remettent les joueurs de Messina en tête. Young, spectateur en raison de trois fautes rapides, revient en jeu et un 7-0 replace les siens devant.

Victoire de la Knorr à l'ultime seconde

La fin de match s'annonce terrible. Un money time de feu, avec un chassé croisé permanent, des lancers francs du Dac' et de Young qui finissent par ramettre le CSP à hauteur, avant ce dernier panier au buzzer de Brunamonti, qui joue avec le cercle, le panneau et les coeurs de milliers de fans ! 70-67. Cruel pour les visiteurs mais à la hauteur de l'intensité du face à face entre deux grands d'Europe et deux villes 100% basket.

Nous vous proposons de revivre les dernières minutes du match, 54-53 pour Limoges, avec les commentaires originaux de la RAI, au cours de cette campagne à l'accent italien puisque si le CSP s'inclina deux fois face à Bologne cette saison, la qualification pour les quarts se joua face à Pesaro, avant de retrouver la Benetton un certain 15 avril...

Missing VideoBox Hook. Video data cannot be processed!

20/01/93 Limoges domine le PAOK

20 janvier 1993. match de poule du championnat d'Europe des Clubs et la venue des stars du PAOK Salonique sur le parquet de Beaublanc. 20 ans après l'occasion de se replonger dans la superbe victoire des limougeauds, 60-58, dans un final à couper le souffle !

Fassoulas, Korfas, Barlow, sans oublier le massif Cliff Levingston, double champion NBA en titre avec les Bulls version MJ. L'armada grecque a fière allure et arrive à Beaublanc en position de leader de la poule. Vainqueur à l'aller de dix points, Salonique entend bien confirmer ce succès lors du match retour, devant un CSP qui a bien débuté l'année 93 en s'imposant de 12 points face à Tel Aviv deux semaines plus tôt. Dans un Beaublanc qui affiche 6000 personnes (!), l'ambiance est déjà brûlante lors des échauffements des deux équipes. Avec quatre victoires en six matchs, les joueurs de Maljkovic connaissent l'importance d'une victoire face au PAOK. Le début de match est dur, serré et donne le ton à une formidable empoignade qui va durer durant 40 minutes, et pas une seconde de mois. Jim Bilba se démène sous les panneaux pour annihiler Levingstion et la pieuvre Fassoulas, alors que les extérieurs ont du mal à régler la mire. 11-4 pour la formation grecque, "Boja" convoque ses troupes et l'effet est immédiat ! 20-8 pour ses joueurs et un match dans le match entre Maljkovic et Ivkovic, intenable au bord du terrain. Butter entré à la place de Redden, Limoges bénéficie de l'abattage du grand blond sous les panneaux pour libérer ses extérieurs. Mike Young trouve le cercle dans une fin de mi-temps à l'intensité terrible. Prevelic répond derrière l'arc et il faut un dernier panier primé du "Dac" pour virer en tête à la pause, 35-32. Trois petits points d'écart, un immense avantage dans ce scénario et ce match marqués par l'empreinte de Bozidar Maljkovic. Face à la zone proposé par son homologue, le CSP utilise les 30 secondes sur chacune, ou presque, de ses possessions. Coaching payant avec +9 à la 25ème mais Fasosulas et cie ne renoncent pas. Korfas mène sa troupe à la baguette et ramène les siens à hauteur, dans un money-time récurrent au cours de cette campagne inoubliable européenne. Une fin de match interminable, et un dernier combat sous les panneaux pour arracher un lancer manqué, exprès, de Prevelic. 60-58.

tl_files/csp/2012 2013/20 ans/matchs 93/csp paok/csppaok.JPG

Dans tout Beaublanc on est au bord de l'implosion où plusieurs rangs de fans, tout en haut à la fin de l'alphabet des travées du Palais des Sports, commencent à croire à une qualification malgré un début de compétition difficile. Un dernier mot, celui de "Boja", et un discours qui n'a pas pris une ride... " Ce soir le public a montré qu'il méritait une très grande équipe. Je vais me répêter mais il ne faut pas oublier qu'en début de saison nous avons changé 50% de notre équipe. On travaille seulement depuis six mois. La marge de progression de mon groupe est très importante ". 

Un dernière mention sur les arbitres de ce soir là, messieurs Koller et Zaucanella, car lorsque l'arbitrage est bon, on a tendance à les oublier !

 #20anscsp

LIMOGES CSP bat PAOK SALONIQUE 60-58

Les brèves en direct

S'abonner au flux RSS
 

11 Juillet 2017

« 

 

"Kenny Hayes a le profil du joueur que nous cherchions depuis longtemps. Un 2-1 qui est performant sur les deux postes. Kenny va apporter son explosivité, sa vitesse, sa création, son scoring et son expérience à l’équipe. Il a joué au plus haut niveau et durant sa carrière, il a été très productif chaque saison. Les qualités athlétiques de Kenny lui permettront de s’adapter au Championnat Français et en EuroCup. Kenny va être un élément important du Limoges CSP version 17/18."

 

 »

10 Juillet 2017

« 

« Je suis fou de joie car Kenny est un vrai bon joueur européen.

Il  jouait en Turquie, il a les qualités que nous recherchions avec Kyle et François. C’est un poste arrière qui peut jouer à la fois sur le poste 2 et sur le poste 1.

Kenny est un scoreur dans l’âme. Il a évolué à Malaga, au niveau du basket c’est  plutôt pas mal comme ville !

C’est un vrai bon joueur qui a de l’expérience, il a 30 ans, il a faim, il ne connait pas encore la France et il a envie d’y performer !

Il a été très bon en Espagne, en Israël, en Turquie donc maintenant il va découvrir la France. C’est un mariage de raison et un beau mariage… Je suis très fier d’avoir ce type de signature à Limoges.

Avec la signature de Hayes, il nous reste à trouver un poste 1, un poste 4 et un poste 5. »

 »

07 Juillet 2017

« 

Le mot du coach Kyle Milling suite au tirage au sort de l'EuroCup

 

"Suite au tirage au sort qui a eu lieu hier, je sens que la saison est officiellement lancée ! Nous jouerons contre quelques-unes des meilleures équipes d’Europe qui auront toutes un style de jeu différent.

Nous devrons être capables de nous adapter et de nous préparer à un rythme très rapide.

Je suis très impatient et prêt à me mettre au travail !"

 »

07 Juillet 2017

« 

 

«J’ai hâte d’y être ! N’importe quelle poule fait rêver. Ce sont des vrais bastions de basket. Je pense que les groupes sont très homogènes.

Dans chaque groupe, il y a 6 équipes et il faut en laisser deux derrières. Donc à nous d’être bon et tout de suite !

Je pense que les premiers résultats seront prépondérants par rapport à la qualification pour le second tour !

Il faut être prêt tout de suite qu’on joue X, Y ou Z.

Notre poule d’EuroCup me va bien car ce sont des équipes qui donnent envie de jouer au basket. Ça tombe bien, on va les accueillir une fois à Beaublanc. C’est du pur bonheur pour tout le monde, pour tous les supporters, pour tous les partenaires. On va essayer de passer ce premier tour. »

 »

13 Juin 2017

« 

RDV à la boutique du club, 7 rue Ferrerie à Limoges.

 

 

 »

08 Juin 2017

« 

La Chambre Sociale de la Cour de Cassation a donné raison au Limoges CSP dans le litige l’opposant à son ex entraîneur Panagiotis GIANNAKIS, en confirmant la décision du CPH de Limoges et l’arrêt de la Cour d’Appel de Limoges, ayant validé le licenciement. 

 »
» voir toutes les brèves