Ligue Nationale de Basket Eurocup

News

mercredi 22 mai 2019 à 16h58

A la rencontre des nouveaux dirigeants

Céline Forte, présidente du conseil de surveillance

Le CSP :« Je pense tout de suite à 2004, l’année où avec Frédéric nous l’avons repris pour le reconstruire pierre par pierre. Tout le monde connait l’histoire de ce club. Nous savions qu’à Limoges, tout était réuni pour que ça marche. Nous ne pensions pas que cela prendrait autant de temps. Mais nous l’avons fait dans le respect de tous en y mettant toute notre énergie, le CSP c’était du 24/24h. Le premier titre de Pro B en 2012 a été très important. Nous avions remis le club parmi l’élite. Et puis les titres de Pro A en 2014 puis 2015 montrent que nous avions eu raison d’y croire. J’ai vraiment découvert Limoges, quand Frédéric y est revenu en 1991 et que je m’y suis installée. J’ai vite compris à quel point le CSP était au cœur de la vie de nombreux Limougeauds, c’est un patrimoine et chacun y est attaché à sa manière. Le Limoges CSP, c’est aussi la marque du basket français à l’étranger. »

Le projet : « Je sais ce qu’avec Frédéric nous voulions faire du CSP. Après son décès, le club a perdu une partie de son âme. J’ai alerté sur ce constat mais on ne m’a pas entendue. Ce qui a amené aux démarches de ces derniers mois. Ce directoire est une somme de personnes qui apportent toutes une compétence. Yves Martinez vient du monde de l’entreprise et va nous aider à créer une passerelle entre nous tous. Claude Bolotny va nous apporter toute son expérience. C’est un grand bonhomme. Stéphane Ostrowski a fait un boulot formidable auprès des partenaires depuis de nombreuses années et il va le poursuivre. Richard Dacoury est une figure du club, il en a porté le maillot 18 ans. Il est sorti du milieu du basket tout en restant dans l’univers du sport. Il va nous aider à être ambitieux et voir au-delà des frontières. Il sera aussi notre porte-parole. Pierre Fargeaud a un CV incroyable. C’est un passionné qui va mettre tout son cœur. L’abandon de sa carrière d’avocat en est une grande preuve. C’est un vrai travail d’équipe et les décisions seront collégiales. Chacun saura ce qui se passe. Désormais, nous regardons devant et nous allons avancer. Il n’y a pas de raison que ça ne marche pas car tout est réuni pour la réussite du projet. »

Yves Martinez, président

70 ans, ancien Directeur général de l’entreprise limougeaude Groupe Legrand dans de nombreux pays (Inde, Mexique, Brésil), un des leaders mondiaux des produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d’information.

Le CSP : « C’est un club avec qui j’ai grandi à l’époque des frères Biojout, Jean-Claude et Pierre. Sa notoriété est allée bien plus loin que la région et même le pays. Dans ma carrière, quand j’étais en Turquie notamment, je me déplaçais voir jouer le CSP. Le Limousin est ma région d’adoption et le CSP en est un des phares. »

Le projet : « C’est une fierté d’accompagner ce projet, fierté d’une ville, d’une région et d’un club emblématique du basket et même du sport français. Je mettrai mon expérience d’ancien dirigeant d’entreprise au service du directoire. Notre motivation est immense. L’heure est au travail. L’état des lieux n’est pas complètement terminé mais considérant le timing nous devons mener parallèlement la construction et l’élaboration du club de la prochaine saison et l’inscrivons aussi dans sa spirale de développement. Nous menons un travail collectif à la fois d’observation et de projection mais nous sommes confiants. Je suis heureux de travailler au sein d’une équipe où toutes les compétences requises pour la conduite des opérations du club sont réunies (sportif, marketing, commercial, juridique, communication, administratif et financier).
Nos priorités sont les suivantes : 1. Sportive avec la volonté de mobiliser autour de l’équipe pro au moment des play-offs, et parallèlement bâtir les équipes pro et CDF de la saison 2019-2020. 2. le développement avec l’état des lieux à poursuivre et organiser les rencontres avec les collectivités locales, les partenaires, les supporters et une relance des actions sur les sujets budget, organisation, structuration, tarifs, billetterie, dématérialisation, numérique, sécurité, Beaublanc, accompagnement du sportif en général. Et enfin remise à plat du projet 3.0 Centre de Formation. Notre objectif sera l’excellence pour le club !»

Richard Dacoury, Vice-président

59 ans, joueur du CSP de 1978 à 1996. Sous les couleurs du CSP, vainqueur de la Coupe d’Europe (Euroligue) en 1993, de la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe (1988), de 2 coupes Korac (1982, 1983), 8 fois champion de France. 160 sélections en équipe de France.

Le CSP : « Je suis resté au club 18 saisons, de l’âge de 18 à 36 ans. Il a participé à mon épanouissement à tous les niveaux, sportif, familial etc. Ma vie est étroitement liée à ce club et à cette région. Je me suis construit en même temps que ce club avec lequel nous avons tout gagné. Le CSP est le premier club français champion d’Europe dans un sport collectif. C’est aussi un public unique et fidèle. Les gens ont eux aussi grandi avec le club. Ils ont vécu des moments magiques mais aussi des cauchemars. Mais ils ont toujours été là. Ils ont toujours aimé le club, et donné envie aux joueurs de se sortir les tripes. Le respect du maillot a un sens particulier ici. C’est une vraie communion entre le public, les joueurs, la ville, la région. Beaublanc raisonne de tout cela, de toutes nos émotions et de tout ce que nous y avons partagé. Entrer dans Beaublanc n’est pas anodin. En parler suffit à me donner la chair de poule. »

Le projet : « J’intègre ce directoire, parce que Céline, parce qu’une équipe, parce que Limoges. J’avais pris un peu de distance mais Fred qui était mon ami, m’y avait ramené. Il avait sa vision et j’étais heureux d’échanger avec lui. Sa disparition brutale m’a profondément touché. Ce club est toujours très présent dans mon cœur. Aujourd’hui, le choix de revenir s’impose à moi. J’ai souvent entendu des gens me dire qu’on avait besoin de moi. Mais j’ai aussi besoin d’eux. Nous nous sommes retrouvés pour écrire une nouvelle aventure qui sera je l’espère aussi belle que les précédentes. Dans un premier temps, il faut bien terminer la saison et aller décrocher l’Europe. Avec les play-offs, un nouveau championnat débute et tout est possible. Il faut croire en soi. Il faut parallèlement faire un audit du club à tous les niveaux (sportif, financier etc.). C’est un long travail indispensable pour construire la prochaine saison. C’est déjà demain. Nous devons nous engager avec beaucoup de passion et d’intelligence, être efficaces mais sans se précipiter. L’objectif est de remettre de façon pérenne le CSP en haut du classement, de lui redonner la régularité qui faisait sa force par le passé. »

Claude Bolotny, Responsable du Centre de formation

71 ans, joueur du CSP de 1976 à 1980. Participa à la première montée du CSP en N1, en 1978. De nombreuses années responsable du centre de formation.

Le CSP : « C’est d’abord une très grande partie de ma vie. Il y a des jeunes qui me disent que leur grand-père m’a vu jouer ! Le CSP est un club à part, avec une histoire. Il a connu des hauts et des bas, mais il a toujours rebondi et a parfois su renaître de ses cendres. A Limoges, tous les gens ont un avis sur le CSP, tous sont coaches. Il y a un engouement incroyable autour du club. Il fait partie de la vie de la ville. »

Le projet : « A une certaine période, je m’étais mis en retrait. Je voulais venir profiter tranquillement des matches. Mais quand Céline m’a contacté il y a quelques mois, j’ai tout de suite répondu ‘’si tu as besoin, le vieux soldat est là’’. Je suis quelqu’un qui dit ce qu’il pense et qui n’a pas la langue de bois. Je ne me suis jamais caché et les gens apprécient ça. On m’a récemment défini comme le « gardien du temple ». Cela correspond à ce que je peux apporter. Je vais reprendre le centre de formation en compagnie de Patrice Massaux. La formation est essentielle. Pour des villes comme Limoges, il est crucial de former des jeunes. Cela peut éviter de recruter des étrangers qui parfois coûtent très chers par rapport à leur rendement. On peut aussi espérer voir certains de ces jeunes partir en Europe ou en NBA et récupérer ainsi de l’argent pour réinvestir. Je veux donc que le CSP redevienne un grand centre de formation. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, il faudra donc que les supporters soient patients. D’un point de vue plus global, le sport et en particulier le basket, c’est avant tout du plaisir. Il faut en redonner. Cette notion est capitale. »

Stéphane Ostrowski, Responsable des partenaires

57 ans, joueur du CSP de 1985 à 1992. Sous les couleurs du CSP, vainqueur de la Coupe des vainqueurs de Coupe (1988), 3 fois champion de France et de multiples récompenses individuelles. 193 sélections en équipe de France.

Le CSP : « Le Limoges CSP est une institution. C’est un club qui réunit toute une population avec un engouement unique pour le basket. Je n’ai jamais retrouvé ça ailleurs. Il y a des supporters qui organisent toute leur vie, leurs vacances, leur agenda, en fonction du CSP. Ce public apporte une énergie qui galvanise et il ne faut pas le décevoir. Le Limoges CSP fait partie du patrimoine. »

Le projet : « Je suis au club depuis bientôt vingt ans si on prend mes sept années de joueur puis mes douze comme responsable du commercial et du marketing. Toute une équipe autour de Fred Forte a participé au développement du club. Cette équipe a travaillé pour le ramener au sommet du basket français. Nous avons la chance d’avoir un grand public mais aussi des partenaires engagés. Nous avons construit une confiance mutuelle qui va au-delà du simple partenariat et des considérations économiques. Des liens forts se sont construits. Je suis très attaché à cette relation que nous avons réussi à instaurer avec ces partenaires qui sont restés fidèles même quand il y avait des turbulences sur le plan sportif. Cette relation, c’est ce que nous voulons prolonger, et développer. Pour construire sur les mêmes valeurs humaines, avec des objectifs communs. »

Pierre Fargeaud, Directeur administratif, juridique et financier

42 ans, avocat au barreau de Limoges.

Le CSP : « Je viens à Beaublanc depuis tout petit. Je me souviens de ma première fois au début des années 80. Il y avait tellement de bruit que j’avais eu peur. Ensuite, l’équipe des années 90 a rythmé mon adolescence avec l’apogée en 1993. Limoges est connu en France et en Europe pour la porcelaine et pour le CSP. Quand j’étais étudiant à Strasbourg, je discutais avec un autre étudiant et quand il a su que j’étais de Limoges, il a retiré son pull et dessous, il avait un tee-shirt de Michael Young (joueur emblématique des années 90) ! Les supporters du CSP sont partout, c’est presque une diaspora. »

Le projet ? « Je suis là par passion, pour le sport et pour la ville. Je crois fermement en ce projet. C’est à titre personnel un choix fort puisque j’abandonne mon métier d’avocat et toute ma clientèle pour participer à ce projet. C’est un vrai choix de vie. La tâche sera dure car nous sommes dans un environnement de plus en plus légaliste avec toujours plus de contraintes administratives et juridiques. Cela demande une grande rigueur. Nous avons plein d’ambitions pour le CSP. En tant que Limougeaud, on a toujours envie de vibrer pendant ces matches du CSP. Un match à Beaublanc c’est mieux qu’un concert des Rolling Stones ! Ce sont des moments fabuleux et nous avons envie de revivre ça. »

Sur le même sujet

Classements

Jeep® Elite - 2019-2020

Club % V D
1 Boulogne-Levallois 100 5 0
2 ASVEL 100 6 0
3 Bourg-en-Bresse 80 4 1
4 Dijon 80 4 1
5 Monaco 80 4 1
6 Cholet 60 3 2
7 Châlons-Reims 60 3 2
8 Nanterre 40 2 3
9 Pau-L-Orthez 40 2 3
10 Chalon 40 2 3
11 Le Mans 40 2 3
12 BCM 40 2 3
13 Boulazac 33 2 4
14 Strasbourg 20 1 4
15 Limoges 20 1 4
16 Orléans 20 1 4
17 Roanne 20 1 4
18 Le Portel 20 1 4

Eurocup - 2019-2020

Club % V D
1 Unicaja Malaga 100 3 0
2 Partizan NIS 100 4 0
3 Promitheas 75 3 1
4 Segafredo Virtus Bologna 75 3 1
5 Monaco 67 2 1
6 Galatasaray 67 2 1
7 Dolomiti Energia Trentino 67 2 1
8 Darussafaka 67 2 1
9 Joventut Badalona 67 2 1
10 UNICS Kazan 67 2 1
11 Germani Basket Brescia 67 2 1
12 Asseco Arka Gdynia 67 2 1
13 Lokomotiv Kuban 50 2 2
14 MoraBanc Andorra 50 2 2
15 Umana Reyer Venezia 50 2 2
16 Nanterre 33 1 2
17 Tofas 33 1 2
18 Rytas Vilnius 33 1 2
19 Limoges 25 1 3
20 Rishon Le Zion 25 1 3
21 EWE Baskets Oldenburg 0 0 3
22 Cedevita 0 0 3
23 Buducnost VOLI 0 0 3
24 Ratiopharm Ulm 0 0 3

Prochains matchs

Limoges

samedi 26.10

20:00

Châlons-Reims

Limoges

mercredi 30.10

19:15

Partizan NIS

BCM

samedi 02.11

20:00

Limoges

Le site du Limoges CSP utilise des cookies. En continuant votre visite sur notre site, vous donnez votre accord à notre utilisation des cookies.

Fermer